Photographie

 

cordées photographiques

 

    Le COLLECTIF

  "Cordées photographiques" est une structure associative composée de photographes indépendants et d'auteurs, réunis en collectif avec pour vocation la pratique de la montagne, sous toutes ses formes, associée à la photographie et à l'écriture. Stimulés par nos points communs, et en ayant pour objectif de confronter nos différentes écritures - photographiques, littéraires ou artistiques, nous travaillons sur des projets collectifs, organisons et participons à des évènements promotionnels ou culturels.

   Les EDITIONS des Cordées Photographiques

 

      Notre structure d'édition alternative a été créée en 2018. En faisant appel aux photographes, écrivains et passionnés de montagne, il s'agit de créer de beaux livres de photographies et d'illustrations, où la montagne est la prime source d'inspiration. Faire une trace où s'exprime la spécificité des Pyrénées et les singularités des habitants de ces territoires avec le souhait de contrôler la chaîne du livre, depuis la maquette jusqu'à la commercialisation.

Dans notre philosophie éditoriale le contact avec chaque libraire et lecteur est essentiel. La date de sortie nous semblant moins déterminante que le moment où le professionnel comme le particulier aura le livre entre ses mains… Des objets soignés et élégants, pour donner à voir la poésie de ces lieux et ouvrir de nouveaux chemins dans l'imaginaire de chacun.


   Antoine Brosse 

 

       Mêlant noir & blanc et couleur, argentique ou numérique, 24x36 et moyen format voire smartphone, Antoine Brosse cherche pour chaque projet le “bon outil”, celui qui lui permettra de faire dialoguer, de façon pertinente, une interprétation du réel et une matière photographique.

Son travail photographique se développe dans ces deux directions qui se croisent et se répondent en permanence. Une vision du réel proche d’une forme de documentaire poétique avec un intérêt permanent pour le paysage et le portrait.

     Ce double regard sur le monde se construit livre après livre, l’espace de la page imprimée étant son terrain d’expression “naturel”.